• 07

    Tu m’as laissée orpheline ce jour là. Dépossédée de moi-même. De cette chair qui est sortie de mon corps... Tu étais là... Tu existais... Au terme de ces neuf mois. Dans le déchirement de mon ventre tu es apparu. De ce sang qui a coulé. Ce sang. Cette chair. Ces parties éventrées de mon corps qu’aujourd’hui je vois éparpillées dans mes souvenirs...
    Les jouets que tu ne toucheras jamais.
     

    07

     

    « 0608 »

  • Commentaires

    1
    zohus
    Samedi 26 Septembre 2009 à 13:59
    eurk ! Link, que t'ai-je fait pour que tu m'imposes mon pire cauchemar ??? Enfin, j'ai l'impression qu'elle ne vivra que la moitié de mon cauchemar...
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :